Des carrières novatrices | World Changing Careers - partie II

Friday, August 28, 2009

Picture from Dan Thompson Design

Le lieu pour le colloque World Changing Careers (WCC) a sans aucun doute aidé aux participants à mettre leurs états d'esprit au bon endroit. Le vaste campus de l’Université de la Colombie Britannique était entouré de nature à chaque tournant : grandes vignes grimpant les bâtiments, énormes arbres partout, l'océan à proximité et bien plus encore. Voir telle beauté a suscité un profond désir de préserver les ressources de notre terre.

Nous savons tous qu'il est vrai ; notre demande de ressources et des services de l'écosystème est continuellement croissante lorsqu’il y a une baisse de la capacité de la terre de fournir ces ressources et services. « Nous constatons déjà les conséquences ; l'effondrement de la pêche dans le monde entier menace la vie et les moyens de subsistance, la perte des terres arables contribue à l'insécurité alimentaire mondiale et la réduction des approvisionnements en moyenne de l'eau potable signifie qu’il y a beaucoup plus de gens qui sont vulnérables aux maladies évitables telles que le choléra et la diarrhée » (The Natual Step-http://www.thenaturalstep.org/en/canada/ ). Qu’est-ce qu’il y a de positif dans tout cela ?Rien- faisons face à ceci et faisons quelque chose !

Un « emploi vert » est un point d'entrée pour résoudre ce problème. J'ai eu en fait, le privilège de participer à un dialogue d’emploi vert. Nous nous sommes demandés : que sont les emplois verts transformationnels ? Nous avons conclu que la durabilité ne devrait pas être considérée comme un « département » qui informe les gens quoi faire et qui est utilisé comme modèle comparatif, mais simplement devrait toucher chaque segment. Elle devrait aussi être « intégrée dans les descriptions d'emploi » au lieu d'être une initiative distincte.

En fait, il existe “ différentes nuances ” d'emplois verts. Dans le secteur manufacturier, un vert clair serait la lutte contre la pollution alors qu’un vert foncé serait le concept du Cradle-to-cradle(système à circuit fermé). En foresterie, un emploi vert clair serait un projet de reboisement ; vert foncé, mettre fin à la déforestation. Afin de créer une société durable, nous devons prendre de l’avance et créer plus d'emplois verts foncés. Par exemple, nous devons continuer à regarder comment la nature fait les choses, comme capturer le soleil ou filtrer de l'eau, et de comprendre comment nous pouvons l'appliquer à nos vies grâce à des technologies remaniés. Cela s'appelle lebio-mimétisme et il peut aller aussi loin que donner le défi aux villes à fournir le même niveau de services d'écosystème à l'écosystème natif. Pour une vidéo intéressante à propos du bio-mimétisme, consultez http://www.youtube.com/watch?v=k_GFq12w5WU

(à venir!)


The venue for the World Changing Careers symposium (WCC) definitely helped the participants to put their mindsets in the right place. The University of British Columbia’s vast campus was surrounded by nature at every turn: great vines creeping up the buildings, enormous trees everywhere, the ocean nearby and much more. Seeing such beauty provoked a deeper desire to preserve our earth’s resources.

We all know it’s true; our demand for resources and ecosystem services keeps on growing while there is a decline in the capacity of earth to provide those resources and services. “We are already seeing the consequences; the collapse of fisheries around the world is threatening lives and livelihoods, the loss of arable farmland is contributing to global food insecurity, and shrinking supplies of clean water mean many more people are vulnerable to preventable diseases like cholera and diarrhea” (The Natual Step- http://www.thenaturalstep.org/en/canada/).What’s positive in all of that? Nothing- let’s face it and actually do something about it!

A green job is an entry point to address this issue. In fact, I was privileged to take part in aGreen Job Dialogue. We asked ourselves: What are transformational green jobs? We concluded that sustainability shouldn’t be seen as a “department” that tells people what to do, but more seen as cross-functional. It should be “built into job descriptions” instead of being a separate initiative. In fact, sustainability shouldn’t be a comparative model but simply needs to touch every segment.

Actually, there exists “different shades” of green jobs. In manufacturing, a light green would be pollution control whereas a dark green would be Cradle-to-cradle(closed-loop systems). In forestry, a light green job would be reforestation projects; dark green, halting deforestation. In order to create a sustainable society, we need to start thinking a step ahead and create more dark green jobs. For example, we need to continue looking at how nature does things, like capturing the sun or filtering the water, and understand how we can apply that to our lives through redesigned technologies. This is called biomimicry and it can go as far as challenging cities to provide the same level of ecosystem services at the native ecosystem. For an interesting video about biomimicry, check out:http://www.youtube.com/watch?v=k_GFq12w5WU

(more to come!)

- danielle perreault

You Might Also Like

0 comments