Réchauffer le coeur sans réchauffer la planète

Sunday, February 13, 2011

Photo credit: apt613.ca

Hier, comme tous les autres matins, je regardais par la fenêtre du 95 Orléans avec un air absent. Il n’y a rien de plus cruel dans ma vie qu’un cours sur la théorie des organisations publiques à 8 h 30 du mat.

Soudain, en passant près du Parc de la confédération, je me suis rappelé que c’était le Bal des neiges à Ottawa! J’adore les activités municipales/fédérales/communautaires. Je pense bien que la fête du Canada est ma journée préférée de l’année simplement à cause du vent d’animation qui s’empare brusquement de la ville. C’est plus fort que moi, je raffole des festivités générales!

Mais quel est le rapport avec le développement durable, vous me direz?
Eh bien, considérons pour un instant les éléments qui font l’objet du triangle du développement durable : L’environnement, la société et l’économie.

Les activités qu’organise votre communauté, du Bal des neiges au Fringe festival en passant par le Festival des tulipes, La Semaine 101, le Festival des neiges de l’UOttawa et le Colloque de développement durable en affaires qui s’en vient dans quelques jours, sont tous des évènements qui transforment votre environnement brièvement, vous procure une occasion de créer des liens et de découvrir de nouvelles choses et ce sont finalement des façons de recouvrir une partie de vos taxes ou de vos frais scolaires.

Je choisis de faire omission du patronage d’American Express et de Subway. Pour moi, le Bal des neiges, c’est du revenu en capital social. J’ai l’impression que c’est gratuit et ça me convient. Je sens que je participe à quelque chose avec mes concitoyens et ça me fait aimer ma ville. En plus, cette année vous trouverez sur le canal, près du Lac Dow une exposition de photos géantes prises par des jeunes à travers le Canada sur le thème de l’influence de l’humain sur son environnement. Les festivals sont des occasions en or pour la conscientisation des masses.

On voit de plus en plus des équipes de bénévoles en charge du recyclage, des expositions d’art-éco, des gobelets réutilisable pour la bière, l’inclusion de groupes provenant d’organismes à but non-lucratif faisant la promotion des idées du développement durable tel qu’Écologie Ottawa, Sentinelles Outaouais, l’Apathie c’est plate et plein d’autres!

Profitez donc des activités offertes autour de vous. C’est fou le bonheur que procure l’impression de faire partie d’une collectivité. En plus, c’est bien moins froid l’hiver quand on bouge et qu’on rit.

- marie-pier demers

You Might Also Like

1 comments