Ce ne sont pas des ordures!

Monday, October 31, 2011

Photo credit: Jonathan Rausseo
   
Pour ceux qui n’ont pas encore remarqué, la cafétéria du centre universitaire a maintenant une nouvelle station de recyclage pour les matières résiduelles comportant, composte, tous les plastiques, métal et verre et papier mixte. À première vue, ces quatre divisions semblent assez simples pour le tri des déchets, mais les choses se compliquent quand ont voient que beaucoup de produits vendu par la cafeteria sont servis dans des contenant composés de composés et souvent recouverts d’autres composés… Bref, c’est mêlant et on ne sait pas où mettre tout ça. Solution facile adoptée par certains, la simple et conventionnelle poubelle.

Après avoir remarqué que la pluparts des étudiants n’utilisaient pas la station correctement, soit par paresse ou par inadvertance, nous nous sommes dit, bin pourquoi pas les aider. Alors, vêtus de nos suit blanc, nous sommes partis remédier au problème en aidant les gens avec leurs déchets.  La pluparts étaient réceptifs et même enchanté du temps pris pour les informer sur cette nouvelle installation.

Pis y’avait les autres… adhérent au « ouin mais est ou la poubelle normale? »,  disposant d’un horaire trop chargé pour prendre dix seconde dans leur journée et trier leurs déchets. En d’autres mots, ceux qui s’en caliss…Non mais sérieusement, avoir la chance d’être dans une université ouverte et impliqué dans le développement durable en voyant les initiatives écologiques prisent comme une perte de temps, c’est pitoyable. La participation, il me semble, se doit d’être un motif pour l’instauration de nouvelles politiques environnementale, pas un bourbier bloquant toutes démarches d’avancement.  

Énormément de temps et d’argent ont été investis pour donner une chance aux habitudes individuelles et sociétales concernant l’environnement  d’aller de l’avant. L’université fait sa part en nous donnant l’opportunité d’utiliser un système de gestion des déchets qui recycle quasiment tout. Notre part du contrat est assez simple, l’utiliser et d’apprendre comment le faire correctement. Bien entendu, cela demande du temps et de la coopération ce qui est bien peu demander pour changer les choses. Ceci a été compris par la majorité des employer et étudiants, mais pas la totalité. Suffit simplement d’aider l’université à aider la planète.

-keven

You Might Also Like

0 comments