5 façons de supporter la nourriture locale sur le campus

Monday, May 26, 2014


Alors que j’écoutais la radio cette semaine, un talk-show a mentionné cette « nouvelle mode pour les aliments frais et locaux ». Au début, ça ne m’a pas trop frappé, puis j’ai commencé à y penser. Une nouvelle mode ? Si les aliments frais étaient une nouvelle lubie, ça voudrait dire qu’avant ça, les gens étaient heureux d’acheter plutôt de la nourriture transformée et artificielle ? Et la nourriture locale dans tout ça ? Pour la majorité de l'histoire humaine, l'essentiel de l'alimentation tenait pour tous de la nourriture locale.
Mais bon, si cette nouvelle mode fait présentement son chemin à travers le monde, je pourrais aussi bien vous dire comment sauter dans le wagon en marche. La plupart de ces informations sont spécifiques à l'Université d’Ottawa, mais vous trouverez ce genre de choses partout.

1. Rejoignez la Boîte verte d’Ottawa ou une CSA
La Boîte verte d’Ottawa est en fait un club d'achat de fruits et légumes frais au prix du marché. Semblable à une CSA (communauté soutenue par l’agriculture), vous pouvez y commander chaque mois une boîte de produits frais et délicieux provenant d’agriculteurs locaux, tout en faisant des économies. La boîte est livrée directement sur le campus, ou même directement à votre porte dans certains cas.
La Banque alimentaire de la FÉUO est une organisation partenaire du programme Boîte verte d'Ottawa sur le campus. Cliquez ici pour commander une boîte pour vous-même.

2. Allez jeter un coup d’œil au Marché frais
Un gros problème pour les agriculteurs est de rendre leur produit disponible sur le marché. Souvent, l’agriculteur ne peut rivaliser avec les entreprises agroalimentaires géantes, particulièrement en termes de volume et de commercialisation. Heureusement, les marchés donnent la chance aux petits producteurs de tirer leur épingle du jeu, et vous permettent aussi de réellement parler à la personne qui produit ce qui finira dans votre assiette.
La FÉUO organise plusieurs Marchés frais sur le campus au cours de l’année, mais vous pouvez aussi voir ici toutes les marchés à travers Ottawa.

3. Recherchez les étiquettes locales et organiques
Vous n’êtes pas obligé de tout acheter et cuisiner vous-même. Il y a des tonnes d'options si vous désirez acheter des plats locaux et organiques déjà préparés pour vous. Au Canada, il existe une certification spécifique pour les aliments biologiques. En tant que consommateur, vous pouvez ainsi être sûr que votre nourriture est effectivement organique.
Les étiquettes pour des produits alimentaires locaux ne sont pas réglementées par le gouvernement fédéral et plusieurs peuvent donc être trouvés de formes et de tailles différentes. Assurez-vous de parler à un vendeur pour comprendre ce qui est considéré local s'il y a une étiquette.
Sur le campus, vous pouvez chercher les étiquettes locales pour le pain, les pâtes et les œufs. Les camions de nourriture aux différents coins de l’université utilisent également des ingrédients locaux.

4. Joignez-vous au Jardin communautaire
Pourquoi aller chercher de la nourriture locale quand vous pouvez simplement la faire pousser vous-même ? Sur le campus ou ailleurs, un jardin est une bonne façon de prendre le contrôle de la manière dont est produite votre nourriture et des produits qui la fertilisent.
 Si vous n'avez pas d'espace à la maison, inscrivez-vous et profiter des parcelles du jardin communautaire sur le campus.

5. Rejoignez le laboratoire de l'alimentation
Faire pousser votre nourriture n’est pas votre truc, mais vous pensez tout de même que la nourriture locale et la sécurité alimentaire sont importantes ? Alors il y a aussi quelque chose pour vous. Vous pouvez adhérer au club du Laboratoire de nourriture, et plaider en faveur d'un meilleur système alimentaire sur le campus ou dans votre communauté. Rappelez-vous que planter les graines du changement peut également être fait dans une salle de réunion.

You Might Also Like

0 comments