Un monde gratuit!



Bon, alors je ne veux pas trop exagérer mais nous avons peut-être commencé un phénomène mondial connu sous le nom de la Gratuiterie.
Oui, vous connaissez tous la Gratuiterie et vous savez peut-être même son histoire d’origine (sinon, consultez ce blogue). Mais une chaîne d’évènements nous excite ici, au Bureau du Développement durable. Premièrement, nous avons commencés en disant que c’était une affaire internationale.

Alors voici comment le tout s’est produit; quelques étudiants arrivent à uOttawa et ADORENT la Gratuiterie, ils quittent Ottawa mais ne peuvent pas se défaire du merveilleux principe de la Gratuiterie. Donc, ils ouvrent une Gratuiterie quelque part d’autre. C’est ce qui s’est produit au Québec, à Hong Kong et en France où au-dessus d’une douzaine de Gratuiteries ont pris racine. Nous étions déjà au courant pour quelques-unes de ses Gratuiteries. À Grenoble, le Gratuiterie a été créé par une étudiante internationale qui a rapporté l’idée avec elle en France. La Gratuiterie au CÉGEP Beauce-Appalaches a été créé par un ancien membre du groupe Katimavik qui voulait imiter ce qu’elle avait fait à uOttawa.

Il n’y a pas trop longtemps, nous avons reçu un appel d’un groupe étudiant à l’Université de Victoria, ils cherchaient à savoir comment commencer une Gratuiterie et aujourd’hui ont leur propre Gratuiterie! Nous avons également été contactés par un groupe de Hong Kong pour partager certain de nos secrets. Alors nous avons commencés à réfléchir aux autres Gratuiteries de ce monde, combien doit-il y en avoir maintenant? Heureusement nous sommes tombés sur plusieurs articles Français qui parlaient de «la Gratuiterie» et créditaient une université Canadienne… ÇA C’EST NOUS!!!!



Ses Gratuiteries autour du monde prennent différentes formes et tailles, quelques d’entre elles sont dédiés aux enfants, tandis que d’autres font partis d’un café. La France, elle, semble avoir une affinité particulière pour le concept. Nous avons même pu trouver des caricatures politiques mentionnant la Gratuiterie. Voici quelques liens et la caricature :




Quelle est la prochaine étape? Après avoir consulté quelques universités, il semble que l’Université d’Ottawa est unes des Gratuiteries les plus avancés en Amérique du Nord! Alors nous aimerions pousser le tout encore plus loin et créer une Gratuiterie qui marrie le concept d’espace designer avec les objets de seconde main. Nous nous sommes inspirés du magasin Levis à São Paulo et de la boutique True Religion à Los Angeles. Nous voulons présentés les objets de seconde main comme de nouveaux objets… Parce qu’en réalité, ils sont nouveaux pour vous.








Qu’en pensez-vous? Avez-vous des suggestions? Nous travaillons sur quelques designs et nous espérons construire un dossier pour éventuellement avoir quelque chose comme ça sur notre campus!

~jON - gérant du développement durable

0 comments: