Le projet Pads4Girls

Photo credit: lunapad.com

La semaine dernière, j’ai découvert un merveilleux projet lorsque je fréquentais le site web de Lunapads. Pour ceux et celles qui ne sont pas encore familiers avec le DivaCup ou le Lunapad, laissez-moi vous éclairer! Les deux sont des produits de menstruation écologiques ; les Lunapads sont en tissus lavables et le DivaCup est une petite tasse en silicone qui ne contient aucun latex, plastique, ni même de BPA. Au fin de compte, ces produits sont de formidables alternatives écologiques aux tampons et serviettes sanitaires que tu peux trouver dans la pharmacie du coin. Voici quelques faits écologiques (et médicaux) sur les produits menstruels communs:

  • Chaque année, il y a environ 20 milliard tampons, applicateurs et serviettes sanitaires qui sont envoyés aux dépotoirs en Amérique du Nord.

  • Au cours de sa vie, chacune des 73 millions de femmes menstrués en Amérique du Nord va envoyer 125 à 150kg ou environ 16,800 serviettes sanitaires ou tampons jetables au dépotoir.

  • Les serviettes sanitaires et tampons jetables sont principalement fabriqués à partir de pâte kraft blanchie ou rayonne viscose provenant de cellulose d’arbres. Ce sont les produits chimiques à haute technologie tels que les polymères acryliques super absorbants (PSAs), gelés débordés de surfactants et doublage en plastique anti fuite.

  • Le Dioxine est un produit chimique cancérigène; il est classé le pire (le plus toxique) produit chimique lié au cancer par l’US Environmental Protection Agency (EPA). Même si la dioxine a été bannie dans la plupart des pays, elle n’est pas bannie aux États-Unis. Actuellement, les tampons vendus aux États (et aussi le Canada – je n’ai pas pu trouver quoi que ce soit sur une interdiction de vente de ces tampons au Canada) sont fabriqués de rayon, coton, ou d’une combinaison des deux. Le Rayon est produit à partir de pâte de bois blanchie, et la pâte chlorée créer un sous produit de dioxine. (Traduit du site web: http://lunapads.com/)
Nous exigeons la bouffe organique, des contenants en plastique et bouteilles d’eau sans Bisphénol-A; nous changeons nos habitudes pour des sacs et tasses à café réutilisables : pourquoi pas des produits menstruels sains pour l’environnement?

Bref, l’objectif de ce blog était de vous parler d’un projet merveilleux; Pads4Girls. En 2000, l’organisation a été contactée par une activiste Canadienne/Zimbabwéenne Isabelle Wright pour envoyé des dons de serviettes sanitaires aux femmes et filles dans ces pays en voie de développement. Elle leur a informé que plusieurs filles et femmes dans ces pays n’ont pas de biens pour gérer leurs règles, et elles manquent des jours d’école ou de travail pour éviter l’inconfort ou de se faire ridiculiser. Ces filles manquent donc environ 20 % de leur éducation, ce qui augmente les chances qu’elles quittent l’école, des mariages et grossesses précoces, ou qu’elles soient limités dans leurs choix de carrières. Depuis, LunaPads travaille en collaboration avec plusieurs ONG dans plusieurs nations Africaines, au Mexique, en Amérique Centrale et Amérique du Sud. (http://lunapads.com/).

Tu peux faire un don d’un produit menstruel réutilisable, ou même fabriqué vos propres LunaPads et les donné à un des neuf groupes récipients (vous pouvez apprendre au sujet des différents groupes, et même choisir quel groupe reçoit votre don). Il y a un poste entier Youtube (http://www.youtube.com/lunapads) avec une série de films éducatifs, qui vous enseigne étape par étape comment fabriqué vos propres serviettes sanitaires réutilisables.

La semaine dernière, j’ai fait un don d’une trousse Pads4Girls de $ 30 avec une paire de sous-vêtements (la plupart des filles n’en ont pas). Pour noël cette année, au lieu de recevoir en cadeau une autre bouteille de parfum (que je n’utilise pas) ou mon troisième ensembles de serviettes à mains, je vais demander que l’on fasse un don à mon nom à travers cette organisation. Naviguez leur site web pour plus d’info : http://lunapads.com/

Vous pouvez également obtenir des plus amples renseignements sur les LunaPads et le DivaCup à OPIRG (631 rue King Edward, 3e étage).

-brigitte

0 comments: