Le future de la rivière des Outaouais?


On devrait faire la même chose!

Voila ma réaction lorsque j’ai lu l’article intitulé Paris : des hydroliennes sous les ponts pour capter l'énergie de la Seine. Ce dernier annonce que dans un an huit hydroliennes vont être installées au fond du grand fleuve parisien la Seine. Le concept de ces hydrolienne est simple, le courant d’eau fera activera les turbines et les hélices placées sous l’eau, ce qui générera de l’énergie qui est convertie en l’électricité.


Imaginer éclairer votre maison à partir de l’énergie de la rivière des Outaouais ! Pourquoi pas profiter de l’énergie produite par les courants de la rivière pour graduellement éliminer les méthodes polluantes de production de l’électricité comme le charbon.

<<>> C’est la devise de l’association canadienne de l’énergie des éolienne. Je pense que ces paroles s’appliquent aussi bien aux hydroliennes; car le vent est un important facteur dans la formation de courant dans les cours d’eau.

Tout comme l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique permet de préserver la nature en produisant de l’énergie sans l’émission de matières nocives dans l’atmosphère, ni la production de déchet toxiques que l’on déverse dans l’environnement par la suite. De plus, l’énergie hydraulique est entièrement renouvelable et pourrait être aussi efficace et économique que l’énergie éolienne, puisqu’elle ne nécessite aucune transformation de matière première lors de la production de l’électricité. En adition, ce type de projet permettra de créer plus d’emplois verts au Canada. Tous ces avantages permettent de compenser nos émissions de gaz à effets de serre produites par d’autres industries, ce qui réduira notre empreinte écologique sur l’environnement.

Après les panneaux solaires sur les édifices de l’Université d’Ottawa, nos ingénieurs devraient se pencher sur cette nouvelle méthode de production d’électricité.

Lire l’article ici

- amina (student)

0 comments: