Une menace quotidienne : les dioxines


An employee stands in front of a mountain of plastic in a laboratory

Nous rencontrons une abondance de produits chimiques dans notre vie quotidienne. Certains, comme l'oxygène et l'eau, sont essentiels à la vie humaine, alors que d'autres, comme le monoxyde de carbone, sont toxiques. Mais où tracer la limite entre les produits chimiques toxiques et ceux qui sont sans danger? Qu’est qui rend une substance toxique?

Simplement dit, une substance est considérée comme toxique lorsqu’elle contribue à une réaction nocive pour l’organisme. Cette conséquence nocive peut être une réaction réversible comme l’irritation cutanée ou peut être beaucoup plus sérieuse comme la mort.

Une des catégories de substances les plus dangereuses pour la santé humaine est celle des dioxines. L’Organisation mondiale de la santé définit les dioxines comme étant « … un groupe de composés chimiquement apparentés qui sont des polluants organiques persistants dans l’environnement. » Les dioxines sont des sous-produits dans de nombreux processus comme l’incinération des déchets ou l’industrie des pâtes et papiers.

Le grand problème avec les dioxines est leur stabilité dans l’environnement, ce qui fait en sorte que ces substances restent dans l’environnement pendant des années, parfois même des décennies !  Par conséquent, elles finissent par se concentrer dans notre nourriture, et finalement dans nos corps.


Une fois déposées dans l’organisme humain, les dioxines causent plusieurs complications. Dépendant de la concentration et de la durée de l’exposition, elles peuvent causer la dégradation du système immunitaire, du système nerveux ou même le cancer.

Le corps n’a pas de mécanisme pour se débarrasser des dioxines, ainsi pendant notre vie on accumule de plus en plus de cette substance toxique.  Selon le dicton : c’est la dose qui fait le poison. Alors, même si la quantité qu’on absorbe dans notre corps est minime, petit à petit elle s’accumule pendant des années jusqu’à ce que la concentration devienne assez grande pour affecter le corps.

Mais comment peut-on se protéger de cette exposition aux dioxines ?  Malheureusement, il est presque impossible d’éviter complètement les dioxines. Mais on peut essayer de limiter les sources les plus importantes de dioxines comme la viande rouge, les produits laitiers et le poulet.

Bien sûr, éviter tous ces produits alimentaires est difficile pour la majorité de la population. Pour que le danger des dioxines diminue, on doit diminuer la production de cette substance. Puisqu’une source majeure des dioxines est l’incinération des déchets, nous devrions changer la façon dont on consomme et utilise les produits. Cela dépend plutôt d’un changement de mentalité de la population générale.

De simples actions comme produire moins de déchets ou recycler peuvent aider à diminuer le montant de déchets,  qui à leur tour ne seront pas incinérés, peut diminuer le taux de dioxines qui sera libéré dans l’environnement. Certes, même si une personne change ses habitudes de consommation, les concentrations de dioxines ne vont pas changer. Mais, si de nombreuses personnes changent leurs habitudes, ces changements vont être reflétés positivement dans l’environnement.


mija - coordonatrice du développement durable

0 comments: