J’aime la bouffe, pas le gaspillage 2017

Monday, March 06, 2017


Ces derniers temps, vous avez peut-être remarqué dans la salle à manger des affiches faisant la promotion de l’événement J’aime la bouffe, pas le gaspillage. Vous vous demandez peut-être de quoi il s’agit? Eh bien, nous allons vous l’expliquer!

Qui :
Étudiants bénévoles et Services alimentaires

Quoi : 
Semaine de réduction des déchets dans la salle à manger

Où : 
Salle à manger 24/7

Quand : 
Du 6 au 10 mars, de 11 h 30 à 13 h

Pourquoi : 
Pour encourager la réduction des déchets générés par l’utilisation de la salle à manger

Comment :
Pendant la semaine et aux heures indiquées ci-dessus, des étudiants bénévoles se tiendront près des comptoirs de recyclage. Leur rôle consistera à récompenser les personnes dont les assiettes sont vides et à leur en demander la raison. Cet exercice aura pour but de comprendre pourquoi tant de nourriture finit à la poubelle, étant donné que la quantité de ces détritus alimentaires s’élève à 314 kg… au quotidien.

Pendant cette semaine, une table sera aménagée pour nous montrer à quoi cela ressemble concrètement. Les bénévoles veulent savoir, par exemple, si un mets a été mal cuisiné, ou s’il était trop épicé, ou si l’usager s’est trop servi. Une fois les raisons cernées, ils s’emploieront à trouver des moyens pour réduire le gaspillage.


Pour leur part, les Services alimentaires auront pesé la nourriture du 27 février au 3 mars, afin de déterminer la quantité de déchets générés par la cafétéria avant l’événement. Puis, du 13 au 17 mars, ils referont le même exercice, pour connaître le taux de réduction de ces détritus.

De plus est, le nombre d’assiettes de nourriture gaspillée en moins sera converti en coupons alimentaires destinés aux étudiants dans le besoin, par l’entremise de Centraide. Donc, après l’événement, pour chaque assiette que nous jetons vide à la poubelle, nous donnerons une assiette remplie à quelqu’un qui a faim.

L’année dernière, les Services alimentaires ont distribué 52 coupons alimentaires, représentant une réduction des déchets de 14 %. N’est-ce pas admirable? Cependant, nous pouvons faire encore mieux cette année!

 ~clarissa -  stagiaire en communications

You Might Also Like

0 comments